29 avril 2015

Ça varie pas beaucoup !

Dans Sud-Ouest du 27 avril :

S-O

 

28-Savary

Posté par CHAPU à 00:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


03 mars 2014

Crimée… châtiment !

À la une de Sud-Ouest Dimanche :

Sans titre - 1

Pauvres Ukrainiens !

Je me demande lequels sont les plus à plaindre…
Ceux, bornés, qui regrettent le temps de l'URSS ?
Ou les naïfs qui placent tous leurs espoirs en l'Europe ?!

3-Crimée

Posté par CHAPU à 18:47 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

02 mars 2014

Cantonade

Sud-Ouest du 25 février a publié la carte de la nouvelle répartition cantonale de la Gironde validée par le Conseil d'État…

 

CantonL'article complet est à lire ICI (sur abonnement)

 « Les Landes des Graves »… bizarre comme entité géographique !!

Dans leur volonté affichée de procéder à une extension des territoires qui fractionnent notre pays, les autorités semblent parfois faire preuve d'intentions plutôt contradictoires.

En ce qui concerne notre Val de l'Eyre, la situation est assez caricaturale…

Dans une perspective plutôt économique, urbanistique, environnementale (un peu), culturelle (très peu), notre zone géographique semble être considérée comme un arrière-pays du bassin d'Arcachon.
C'est ainsi qu'elle fait partie du Pays Bassin d'Arcachon - Val de l'Eyre… À ce titre, les règles et prescriptions définies dans le récent Schéma de Cohérence (!) Territoriale s'appliquent à notre contrée
Dans le même esprit, rappelons le projet de grande intercommunalité — correspondant à cette même zone géographique — que certains tiennent à nous imposer.

D'un point de vue purement administratif, c'est la densité des populations qui semble s'imposer et nous orienter vers l'Est… C'est ainsi que notre circonscription a rejoint le Bazadais et que, maintenant, on nous annonce que notre canton va s'étendre jusquà Podensac !

Un point commun pour l'ensemble de ces décisions : on ne demande jamais l'avis des habitants … qui, il faut bien le constater, semblent s'en foutre comme de leur premier bulletin de vote !

2-Grappe-pigne

Posté par CHAPU à 13:58 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

21 janvier 2014

Sans parti pris ??

Je vous parle d’un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître…
En ce temps-là, j’étais heureux, en revenant de la fête foraine, de ramener à ma maman — si j’avais été adroit à la baraque de tir ou chanceux à la loterie — une petite figurine qui changeait de couleur (rose ou bleu) selon les conditions météorologiques.

barometreCes petits objets kitchissimes sont devenus rares à l’heure du tout électronique, mais je pense à eux lorsque je constate le changement de couleur de certains personnages de la vie politique ou sociale, plutôt d’ailleurs en fonction du temps qui passe que du temps qu’il fait.

Nous en avons un parfait exemple au sommet de l’État, où le Président actuel est passé du rose pâle (grâce à bon nombre de voix rouge vif ou vert tendre) à un éclatant bleu "modem style"… Il semble avoir oublié que la conduite à droite devrait être réservée au scooter !

Plus près de nous, notre maire, Madame Lemonier, a démontré aussi ses capacités caméléonesques : selon les circonstances, elle passe avec une grande facilité de l’incolore (qui, dans ce cas, n’a rien à voir avec la transparence) au bleu… disons… très intense.

Petite démonstration chronologique :

  • 2008 : Élections municipales
    Adoubée par M. Péronnau, qui ne se représente pas (mais reste élu UMP au Conseil général), Madame Lemonnier remporte les élection municipales de Belin-Béliet à la tête d'une liste "sans étiquette".

    Image 1

  • 2009 : Élections européennes
    Madame Lemonier apporte son soutien à la liste UMP du Grand Sud-Ouest pour les élections au parlement aeuropéen.

    Image 2

  • 2011 : Élections cantonales
    Dès novembre 2010, Madame Lemonnier annonce sa candidature aux élections cantonales ainsi que son adhésion à l’UMP.


    Image 3

    L’ancrage « à droite toute » se confirme par le choix de son suppléant, Jean-Paul Gainard, adhérent au Mouvement pour la France (parti créé par Philippe de Villiers) et par le soutien apporté à sa candidature par le MIL (l’aile très à droite de l’UMP, descendante du SAC de Charles Pasqua) ainsi que par le CPNT, le parti de la chasse et des traditions (surtout quand elles sont rétrogrades !).

    Image 4
    Portons quand même au crédit de Madame Lemonnier son refus de faire appel, pour le 2ème tour, aux électeurs du front national, ce que n'a pas hésité à exprimer son suppléant…
    "L'aventure" dont il est question dans l'article de Sud-Ouest du 3 novembre 2010 se termine plutôt mal puisque Madame Lemonnier subit une sévère défaite, y compris dans son fief de Belin-Béliet !  

    2012 : Élections législatives
    Mme Lemonnier, aux côtés du ministre Benoist Apparu, apporte son soutien à Maxime Sibé, candidat UMP sur la circonscription.

    Sans titre - 7

    2014 : Élections municipales
    Le 19 décembre 2013, nous pouvons lire dans Sud-Ouest que Madame Lemonnier est candidate à sa propre succession (Tiens… la présentation de l’article est exactement la même que celui consacré aux cantonales !). Nous découvrons, avec une certaine surprise, que Madame Lemonnier « ne se rattache à aucun parti »…

    Sans titre - 6

    Il fallait peut-être lire « à aucun parti autre que l’UMP »… En effet, dans Sud-Ouest du 11 janvier, nous découvrons qu’elle est bien présente parmi les 130 fidèles de l’UMP candidats aux municipales, réunis par Alain Juppé pour un projet de « reconquête ».

    XX
    (Pour cette photo comme pour les autres,
    un clic dessus permet un agrandissement)


    21-Etiquette

     

Posté par CHAPU à 14:57 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

11 novembre 2013

Et pour la mutinerie, on attend 17 ?

Pas de réhabilitation pour les fusillés "pour l'exemple" !

Numériser

(Sud-Ouest du 9 novembre - Article complet à lre ICI)

 

11-Poilu

 

Posté par CHAPU à 11:07 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,


13 octobre 2013

Salade cantonaise…

Heu… pardon !… cantonale !

Nous pouvons lire, dans La Dépêche du Bassin de cette semaine, cet article consacré à la nouvelle configuration des cantons pour notre zone géographique :

Sans-titre---1

Dans Sud-Ouest du 20 septembre, nous avions pu découvrir le projet. Nous constations que la superficie de notre canton serait considérablement augmentée : aux cinq communes actuelles se rajouteraient celles des actuels cantons de Saint-Symphorien et de Podensac. Le chef-lieu serait Salles.

a


 Carte recentrée et colorisée par mes soins. Pour lire l'article complet, cliquer ICI

Dans un autre article, le 25 septembre, nous trouvions des éléments complémentaires sur ce projet de redécoupage du territoire ainsi que des commentaires de Vincent Nuchy, maire de Salles et actuel conseiller général :

bPour lire l'article complet, cliquer ICI et ICI

Quelle est la part des raisons démographiques et celle des arrières pensées politiques ? La question est posée… Mais une fois encore — comme pour la modification de la circonscription électorale, comme, aussi, pour le projet de grande communauté de communes Bassin d'Arcachon - Val de l'Eyre,  ou comme, encore, l'étude du SCOT pour le Pays de la même zone géographique — l'avis des habitants semble être tenu pour valeur négligeable…

13-Cantons

 

Posté par CHAPU à 19:29 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

02 octobre 2013

Vocacion y expulcion…

Merci à mon ami Jean-Rémy de m'avoir transmis ce beau texte, publié sur le site

humanite2010_logo(Cliquer sur la vignette)

N'hésitez pas à le faire circuler, il constituera, peut-être, une piqûre de rappel pour certains qui ont la mémoire aussi courte que les idées !…

  • le ministre de l’intérieur va-t-il entendre cet appel à la mémoire ?
    Manuel, souviens-t-en...

    Quand on est de gauche, on n’a pas la matraque en guise de cœur. C’est un Français d’origine manouche qui t’écrit et qui écrit au Français de fraîche date que tu es. C’est un fils de « brigadiste » qui se rappelle à toi. Souviens-t’en: « Celui qui n’a pas de mémoire n’a pas d’avenir. »

Par Jean-Claude Lefort,
Député honoraire, Fils de Manouche

2013-10-01valls

  • Manuel, tu as déclaré hier soir, sur BFMTV, que la situation était très différente pour toi, relativement à celle des Roms, car ta famille espagnole était venue en France pour fuir le franquisme.
    Tu as été naturalisé français en 1982. Franco est mort en 1975. Sept ans avant ta naturalisation. Quand tu es devenu français, il n’y avait donc plus de dictature en Espagne. Tu avais donc «  vocation  », selon tes mots, à retourner dans ton pays de naissance, en Espagne. Tu ne l’as pas fait et je comprends parfaitement, de même que je comprends totalement ton souhait de devenir français. Cela sans l’ombre d’un doute.
    Tu avais « vocation » à retourner à Barcelone, en Espagne où tu es né, pour reprendre tes propos qui concernaient uniquement les Roms. Celui qui t’écrit, en ce moment, est un Français d’origine manouche par son père. Mon père, manouche et français, est allé en 1936 en
Espagne pour combattre le franquisme, les armes à la main, dans les Brigades internationales. Pour la liberté de ton pays de naissance, et donc celle de ta famille. Il en est mort (1), Manuel. Des suites des blessures infligées par les franquistes sur le front de la Jarama, en 1937. Je ne te demande aucun remerciement, ni certainement pas la moindre compassion. Je la récuse par avance. Je suis honoré en vérité qu’il ait fait ce choix, quand bien même il a privé ma famille de sa présence alors que je n’avais que neuf ans et ma sœur, dix-huit.
    La guerre mondiale est venue. Et les camps nazis se sont aussi ouverts aux Tziganes. Tu le sais. Mais un nombre énorme de Manouches, de Gitans et d’Espagnols se sont engagés dans la Résistance sur le sol français. Ton père aurait pu en être. Il en avait l’âge puisque il est né en 1923. Georges Séguy et d’autres sont entrés en résistance à seize ans. Je ne lui reproche aucunement de ne pas l’avoir fait, bien évidemment. Mais je te demande le respect absolu pour celles et ceux qui se sont engagés dans la Résistance contre le franquisme, puis ensuite contre le nazisme et le fascisme. Contre ceux qui avaient fait Guernica. Et pourtant, à te suivre, ils avaient «vocation» à retourner ou à rester dans leur pays d’origine, ces « étrangers, et nos frères pourtant »…
    Manuel, « on » a accueilli la Roumanie et la Bulgarie dans l’Union européenne alors que ces pays ne respectaient pas, et ne respectent toujours pas, un des fondamentaux pour
devenir ou être membre de l’Union européenne : le respect des minorités nationales. Sensible à cette question pour des raisons évidentes, je m’en étais fortement inquiété à l’époque. En tant que député, je suis allé à Bruxelles, auprès de la Commission, pour prouver et dire que ces pays ne respectaient pas cette clause fondamentale. On m’a souri au nez, figure-toi.
    Et aujourd’hui, dans ces pays, la situation des Roms s’est encore aggravée. Pas améliorée, je dis bien « aggravée ». Et ils ont « vocation » à rester dans leurs pays ou à y revenir? C’est donc, pour toi, une espèce humaine particulière qui pourrait, elle, supporter les brimades, les discriminations et les humiliations de toutes sortes? Ces pays d’origine ne sont pas des dictatures, c’est certain. Mais ce ne sont pas des démocraties pleines et entières pour autant. Alors toi, l’Espagnol devenu français, tu ne comprends pas? Fuir son pays, tu ne comprends pas? Toi, tu ne comprends pas que personne n’a « vocation » à rester ou revenir dans son pays? Sauf si tu es adepte de conceptions très spéciales, à savoir que ce qui vaudrait pour un Roumain ne vaudrait pas pour un Espagnol. Tu sais pourtant que le mot «race» va disparaître de nos lois. À juste titre car il n’y a pas de races, juste une espèce humaine. Et les Roms en sont.
    La fermeté doit s’exercer là où se trouvent les responsabilités. Pas sur de pauvres individus qui n’en peuvent plus. Savoir accueillir et savoir faire respecter nos lois ne sont pas deux concepts antagoniques. Mais quand on est de gauche, on n’a pas la matraque en guise de cœur. C’est un Français d’origine manouche qui t’écrit et qui écrit au Français de fraîche date que tu es. C’est un fils de «brigadiste» qui se rappelle à toi. Souviens-t’en: « Celui qui n’a pas de mémoire n’a pas d’avenir. »
    Pour l’heure, Manuel, j’ai la nausée. Tes propos me font gerber, même pire. Nos pères auraient donc fait tout ça pour rien ou pour « ça  »?
    Ils sont morts pour la France, Manuel. Pour que vive la France. Inclus «ces étrangers, et nos frères pourtant».

    1.  En 1953

 

2-Valls

Posté par CHAPU à 19:52 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

09 septembre 2013

Re-traitres !

Petite piqûre de rappel : ne pas oublier la Manif de mardi, Rv à 11h30 Place de la Bourse !

 autocol11x8-retraite-2013-1

9-Retraite-

Posté par CHAPU à 16:44 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

03 septembre 2013

Bons baisers de Sarkachon…

En une de Sud-Ouest, hier :

Sans titre - 1

3-Crabe

Posté par CHAPU à 10:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

29 août 2013

Amis pour la vie !

En une du journal Sud-Ouest d'aujourd'hui, ce titre :

Sans titre - 1

29-Amis

Posté par CHAPU à 11:21 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,