« Je n'ai pas le temps de causer d'avantage...»

...il y a le foin à rentrer, la vigne à effeuiller, Louise est débordée !

2017-06-10

Armand, lui,  est (presque) à l'abri à l'ambulance militaire de Commercy,
leurs lettres sont ici suivies de l'habituelle revue de presse.

Nous avons mis à jour les pertes du canton après le chemin des Dames, c'est ici,

ainsi que les parcours de René et d'Armand pendant le mois de mai:
La guerre de René
La guerre d'Armand