Nos amis de la troupe Traces Théâtre Enjeux proposent, demain soir (24 octobre) à 20 h 30, à la salle des fëtes de Salles, une adaptation des Diablogues de Roland Dubillard :

« Rien de plus ne vous sera conté que les petites absurdités de la vie, les tracasseries futiles du quotidien qui se disent avec un décalage loufoque qui désarçonne.

Entrer dans cette langue c'est comme partir en randonnée sans trop savoir si, à la fin, nous arriverons les deux pieds sur terre...

De ces Diablogues écrits pour deux voix masculines, nous avons construit un choeur de 14 voix d'hommes et de femmes. Ce défi pourrait sembler osé, mais la mise en scène n'est-elle pas une autre écriture des mots pour la scène?

On pourrait dire que Dubillard est au théâtre ce que Gotlib est à la bande dessinée, un bric à brac de situations cocasses et inattendues.

Parler des heures pour ne rien dire, se faire des montagnes d'un petit rien, avancer sur le chemin sans quête du Graal... Non, nos randonneurs ne referont pas le monde, ils n'avanceront pas de grandes théories... Simplement, ils poseront des mots, des phrases parfois sans queue ni tête, dans une langue à découvrir, une langue vivante qui prend tout son sens lorsqu'elle se dit et se prononce à haute voix, une langue qui s'écoute pour s'entendre.

Une invitation au voyage à la Dubillard que Baudelaire aurait sûrement appréciée... Venez nombreux vous délecter de ces petites facéties !  »

Dounia Bouhajeb


Diable